3 jours de trek à Doi Inthanon – Thaïlande

Faire un trek par vous même est plus dur que ce que vous pensez !

 .

Thailand_chiang-mai_eco-trekking_doi-ithanon_worldtour-outdoorexperience_julien-diot_7Après avoir passé une semaine à Tonsai pour faire de l’escalade, je voulais me diriger vers le nord de la Thaïlande ainsi que le point de départ pour tout type d’activités sportives outdoor : Chiang Mai.

Chiang Mai se trouve dans une région montagneuse et abrite également le toit de la Thaïlande (culminant à 2565m d’altitude) : Doi Inthanon. Au début je ne voulais pas participer à un trek organisé par une agence mais je réalise bientôt que je n’aurais pas le choix si je veux faire quelque chose pour plus d’un jour.

Doi Suthep, la montagne la plus près de Chiang Mai, est parfaite si vous ne disposez que d’un seul jour pour faire un trek dans la jungle. Il y a également une très bonne agence proposant des sorties VTT (Mountain Bike X sur Trip Advisor) qui met à disposition de vrais VTT valant entre 2500€ et 3500€. Toutes les protections dont vous avez besoin sont incluses pour un prix de 2800 THB par jour.

Même si vous avez une carte topographique à disposition, les sentiers dans la jungle changent rapidement. Je pense qu’il est vraiment difficile de trouver une carte topographique simplement car cela va à contre-sens de l’argent généré par les agences de Tourisme. Même Orux Maps ne m’a pas été d’une grande aide en dehors de la zone autour de Doi Suthep.

(Si vous possédez des cartes topographiques avec des sentiers intéressant dans la région (100km2) de Chiang Mai, merci de partager l’information et de nous dire où vous les avez obtenus !

Je ne suis pas enthousiaste à l’idée de faire un trek avec une agence car généralement ceux-ci ne sont pas assez dur dans le but d’être accessible par la majorité des touristes. Toutefois pour une gamme de prix supérieur, certaines agences peuvent organiser un trek privé correspondant à vos souhaits.

 .

.

Quelle agence choisir pour faire votre trek dans la Province de Chiang Mai ?

 .

Thailand_chiang-mai_eco-trekking_doi-ithanon_worldtour-outdoorexperience_julien-diot_1J’ai passé plusieurs jours à chercher sur Internet avant de trouver l’agence pouvant remplir mes besoins.

Mon trek doit :

  1. Etre écologique
  2. Inclure du Bambou Rafting
  3. Comprendre moins de 6 personnes
  4. Me donner l’opportunité de rencontrer des tribus vivant dans les montagnes
  5. Me coûter moins de 3500 THB pour 3 jours.

Je ne suis pas à la recherche des tribus se trouvant dans les montagnes les plus reculées mais au moins une amicale ou je peux passer un moment inoubliable. Cependant quelque chose m’embête un peu concernant toutes les agences que j’ai sélectionnées : Soit mon trek inclus le bambou rafting et la balade à dos d’éléphant, soit exclus la balade en éléphant et le bambou rafting. Après avoir interrogé quelques agences, je n’ai aucune obligation concernant la balade en éléphant, cela est donc parfait !

J’étais vraiment intéressé par « The Trekking Collective Agency » qui organise des treks privés et suit à la lettre vos envis. Mais (oui, il y a un gros MAIS) un trek de trois jours vous coutera 8500 THB ! (ou au moins 2500 THB par jour).

Oui le trek semble fabuleux à ce prix : marcher pendant au moins 7h par jour, rencontrer des tribus qui n’ont pas l’habitude de voir beaucoup de touristes et rester avec eux dans leurs maison et descendre la rivière sur un raft de bambou pendant 3 à 5 heures. Ce trek aurait seulement été pour Christian, Jake, notre guide et moi sans avoir la chance de rencontrer d’autres voyageurs.

Je sais qu’il s’agit du meilleur trek que je peux faire en termes d’aventure et de difficulté mais nous voulons être avec d’autres jeunes que nous ne connaissons pas encore. Après deux jours, nous décidâmes de ne pas faire ce trek.

.

Une autre agence vraiment intéressante est Pooh Eco-Trekking. Il s’agit de la seule agence avec une véritable éthique pour ses treks concernant la nature, les ethnies et les animaux et un profond respect envers les gens vivant dans les tribus de montagnes. Cette agence offre d’excellents treks au rapport Quality/Prix/Responsable imbattables mais…il n’y a pas de Bambou rafting au programme. Par conséquent je décline également leur offre.

Nous commençons à être à court de temps et nous devons prendre une décision. Local Chiang Mai Tour offre des treks peu chers mais complets et deux d’entre eux sont des « eco-treks ». Après avoir négocié avec l’agence car je ne pouvais pas faire ce que je voulais, nous quittons Chiang Mai le matin suivant pour 3 jours d’éco-trek dans le Park National de Doi Inthanon. Ce trek inclus la balade en éléphant mais nous ne sommes pas obligé de grimper sur leur dos. Le prix reste le même quoi qu’il en soit.

Thailand_chiang-mai_eco-trekking_doi-ithanon_worldtour-outdoorexperience_julien-diot_5

Un début visuellement insupportable

.

Thailand_chiang-mai_slave-elephant_doi-ithanon_worldtour-outdoorexperience_julien-diot_8Le Song Taew arrive à 9h30 à Hug Hostel. J’ai du me lever plus tôt que Jake et Christian car je loge 2km plus loin avec Trevor : mon hôte Couchsurfer. Il y a déjà 4 personnes à l’arrière et nous en piquerons une de plus après nous. 8 people, ce n’est pas trop mal. Cela reste toujours moins de 12 bien que 6 aurait été parfait.

Après un arrêt rapide au marché pour acheter des produits locaux, nous conduisons en direction du Park National de Doi Inthanon. Nous commencerons par la balade en éléphant mais heureusement cela ne dur pas longtemps. Jake, Christian, Yuri et moi-même resterons ensemble à l’écart. Nous marchons dans les alentours et découvrons la réalité concernant les éléphants. Les plus jeunes (3 ans) ont une courte chaîne attachée entre leur pieds avant droit et un pilier de la grange.

Les plus vieux reste au Soleil. Un des mahouts (le maître de l’éléphant) utilise un tuyau pour maintenir leur peau hydratée. Nous voyons également un mahout apprendre à un des éléphanteaux comment faire tourner un cerceau autour de sa trompe et lorsque l’éléphanteau n’obéit pas au mahout, il reçoit des coups de « bâton de torture » derrière ses oreilles.

.

Donc oui, n’encourager pas les balades en Éléphants et si cela est compris dans votre trek, au moins ne grimpez pas sur leur dos (même si seula ne les sauvera pas). Ce sera le seul moment difficile à supporter au cours de ce trek.

.

.

Tama : La personne la plus heureuse au monde

.

Thailand_chiang-mai_eco-trekking_doi-ithanon_worldtour-outdoorexperience_julien-diot_2Tama est notre guide pour notre trek de trois jours. La première chose que je remarque après son très bon anglais est que Tama sourie ou rigole tout le temps. Les trois prochains jours seront géniaux grâce à son énergie positive et son attitude. Nous avons également un très bon groupe et tout le monde parle à tout le monde. Tama nous montre et nous apprend deux trois choses le long du sentier jusqu’à la première cascade où nous nous arrêtons pour nous rafraîchir.

Dans la jungle, nous nous rendons compte qu’il y a de complexes systèmes d’irrigations déviant l’eau du cours des ruisseaux vers les champs de riz au milieu de la jungle.

Le meilleur moment restant gravé dans ma mémoire après ce trek reste la première nuit que nous passons dans le village de Tama. Ses amis sont fantastiques, notamment un vieil homme qui nous montre des tours de magie avant de nous apprendre comment les réaliser. Certains d’entre nous échangent des cigarettes contres du tabac roulé dans des feuilles de bananes. Après dîner lorsque tout le monde est assis autour du feu de camp, nous nous mettons d’accord pour offrir une bière à Tama et ses amis. Tout le monde dans le village est auto-suffisant et donc ne peuvent acheter de bières.

.

Avec Patrice et Anaïs (les seuls français avec moi) nous resterons avec Tama et ses amis à partager nos histoires, tours et quelques origamis jusqu’à tard dans la nuit après que tout le monde soit parti se coucher. Ils furent vraiment impressionnés par l’art Japonais et me demandèrent de faire des grenouilles, aigles, girafes et lapins!

Thailand_chiang-mai_eco-trekking_doi-ithanon_worldtour-outdoorexperience_julien-diot_3

Thailand_chiang-mai_eco-trekking_doi-ithanon_worldtour-outdoorexperience_julien-diot_6Les deux prochains jours (ou plutôt jour et demi) seront vraiment faciles. Nous ne marchons jamais plus de deux heures entre deux lieux. Comme le jour précédent, nous arrivons au prochain village deux heures et demi avant le crépuscule. Nous faisons un plongeon dans la rivière en nous amusant sur le toboggan naturellement formé par celle-ci bien que l’eau soit froide. Ensuite nous rejoignons notre campement où Tama et d’autres personnes de la tribu commencent à cuisiner. Comme toujours, la nourriture sera délicieuse. Après dîner nous finissons autour du feu de camp faisant plus profonde connaissance avec tout le monde en même temps que nous savourons du riz cuit dans du bambou.

Malheureusement les meilleures choses ont une fin. Notre dernier jour passe encore plus vite que les deux précédents. Nous quittons notre campement aux environs de 11h30 pour nous rendre au point de départ du bambou raft pour trente minutes le long de la rivière. Parfois nous pouvons diriger le raft, parfois nous devons nous asseoir et apprécier un moment relaxant. JE suis heureux de ne faire du raft que pour 30 minutes car nous commençons à attraper froid dans l’ombre.

Je pense avoir assez parlé ; appréciez la vidéo maintenant !

.

.

.

.

picto_photo_brown

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *