Hamac avec moustiquaire

.

Présentation:

J’adore dormir dans un hamac. J’ai l’impression de toujours les avoir connus. Le premier que j’ai vu était aux éclaireurs. Le plus ancien de notre troupe s’en était fabriqué un avec une vingtaine de cordes de même longueur qu’il nouait par des nœuds plats. J’étais fasciné de voir un moyen de dormir confortablement entre deux arbres pour quelques centaines de grammes !

Puis ce fut mon père qui en acheta un. Après quelques années dans la poussière du grenier, il trouva sa place dans ma cabane dans l’arbre pour y faire la sieste ou même y passer des nuits.

Toutefois cette solution est peu envisagée par les voyageurs, la tente et le matelas étant plus populaires. Pourtant le hamac présente des avantages nombreux lorsqu’il est bien conçu !
La preuve par les faits : j’y ai passé au court de mon dernier road trip 14 nuits sur 17, la tente le remplaçant seulement lorsque je ne pouvais pas accrocher mon hamac ou parce que ça me manquait de ne pas la monter.

Le hamac que j’ai avec moi depuis 4 ans maintenant est fait en toile de parachute sur lequel est directement cousue une moustiquaire. On accède donc à l’intérieur du hamac grâce à une fermeture éclaire.

Avantages :

Poids hamac/cordage/mousquetons :  environ 1 kilo
Prend moins de place qu’une tente et en libère (aucun besoin de tapis de sol)
Confort et moustiquaire
Rapidité de Dé/montage

Pas de condensation et donc pas de réveil humide (problème des tentes sans double toit)
Regarder le ciel étoilé jusqu’à s’endormir
Petit bercement agréable

Inconvénients :

Obligation d’avoir deux points d’attaches
Demande un peu de technique pour s’assoir dedans lorsqu’on est déjà dans son duvet
Mouvements limités
Penser à se couvrir davantage. Le moment le plus froid de la nuit: 2h avant le lever du jour
L’air passe sous votre dos et peux vous donner froid si vous avez un sac de couchage trop fin
Vous êtes le premier à voir le jour se lever
Lorsqu’il pleut vraiment, il vous faut un toit

.

Le hamac est donc conseillé dans les pays sec et chaud, cependant voici quelques points pour étendre son usage:

.

Astuces :

_Pour ne pas abîmer mes cordages en raison des frottements avec les matériaux auxquels je m’attache, j’ai pris le soin de les faire passer chacune dans une chambre à air coupé en 2.

_Une bâche que vous tendez sur sa diagonal 40 cm au-dessus du hamac en forme de V vous protégera de la pluie, du vent et gardera un peu plus la chaleur ( elle est sera stoppée entre vous et la bâche) toutefois la bâche sera sujette à la condensation.

_Si vous souhaitez emmener votre hamac dans des pays où les nuits sont froides, vous pouvez faire des points en cousant une couverture sous le hamac. Mais celui-ci sera plus lourd et le gain négligeable. Un duvet plus chaud est donc une meilleure idée.

.

.

J’espère vous avoir aidé avec cet article. Si vous souhaitez partager votre expérience avec moi ainsi que d’originale façon de dormir, ce sera avec grand plaisir !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *