Packrafting dans les Blue Mountains


packrafting-blue-mountains_worldtour-outdoor-experience Histoire

Le premier packraft apparaît en 1845 avec le Lieutenant Peter Halkett de la Royal Navy. Mais le packrafting connu un véritable tournant en 2004 avec Alpacka Raft LLC.

Halkett_boat_packrafting_worldtour-outdoor-experienceLes années 2004 à 2006 ont marqué un tournant dans l’histoire du packrafting. Alpacka fut récompensé par le prestigieux prix Backpacker’s Best ainsi que « Meilleur choix parmi les canots gonflables » dans Paddler Magazine.  En 2004, un jeune couple utilisa Alpackas pour se rendre d’un fjord à l’autre le long de la côte du glacier en Alaska, un groupe de grimpeur descendèrent avec leurs packrafts la Rivière Nahanni pour grimper la Fleur de Lotus au Canada, et un groupe de Scandinaves descendèrent la première Classe IV en Norvège. Lors de l’édition 2005 de la Wilderness Classic, une équipe de 4 couru à travers les Montagnes de Tlakeetna puis descendit la Rivière Talkeetna avant de traverser 160 miles (environ 257,5 km) de terres sauvages en 47 heures; le chronomètre le plus rapide en 25 ans d’histoire de la course.

Et en 2006, des kayakeurs de Class V étaient en train de franchir le cap chez Alpackas pour descendre des cours d’eau puissants et même sauter des cascades hautes de plus de 7 mètres. L’heure du packraft était venue. … Cette révolution peut être une source de défis puisque ses créateurs  se forcent à faire rentrer cette discipline sportive dans les paradigmes des activités de loisir. Notre intérêt dans le voyage en canoë gonflable sur des rivières et lacs a évolué, de la même manière que le ski a évolué du moyen de transport pour se déplacer sur la neige à une poursuite du loisir aujourd’hui. Mais les concepts de skier ou de pagayer sont les mêmes. Il s’agit d’outils pour traverser les paysages comme un moyen pour explorer. Il y a une part que notre génétique met en oeuvre… une extension naturelle du corps humain…un outil… un jouet qui nous fait rire bêtement lorsque nous nous déplaçons sans effort à travers la nature sauvage.

Source traduite: American Packrafting Association

My Packrafting Trip

Tout commence lorsque je rencontre Jamy, un ami de Dan. 24 heures après mon arrivée à Katoomna, je demande à Jamy s’il dispose d’assez de temps pour me conduire quelque part dans le Parc National des Blue Mountains.

alpacka_raft_packrafting_blue-mountains_coxs-river_worldtour-outdoor-experience

Celui-ci proposa de me conduire à Megalong Valley pour ensuite descendre la Coxs River en packraft. Dan aquiessa avec l’idée de Jamy et me prêta tout son  équipement. J’étais vraiment excité d’autant plus que cela semblait dangereux (Jamy me demanda de donner le numéro de téléphone de mes parents si je venais à mourir…) et vraiment extrême (Dan me dit: « Tu sera content de rentrer à la maison pour dormir après ça! »)
Yep, je vais faire quelque chose qui correspond à 100% à ma personnalité!

Finallement l’expédition ne fut pas si dur. Jamy fut étonné que la rivière soi si peu profonde et il n’y avait pas de rapides dangereux… Mais  j’ai toujours le sourir jusqu’aux oreilles même 1 semaine après cette aventure! S’en suivit 45 minute d’étirement une fois à la maison. Ceux-ci me redonnèrent de l’énergie pour faire quelque chose d’autre. Dan était vraiment surprit de ne pas me voir dormir et me demanda à plusieurs reprises si je n’était pas fatigué! Ahah

La journée se termina par un délicieux kangourou au Barbecue accompagné de vin blanc, fromage et de raisins que nous partageons avec Johanna, la nouvelle Couchsurfeuse venant de Finlande passant la nuit chez Dan pour une nuit. C’est ma dernière soirée ici, demain il faudra que je trouve un nouveau foyer chez un habitant local!

.

.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>