Nouvelle-Zélande: une aventure VTT de 2100km

La fin de mon séjour en Nouvelle-Zélande arrive à grand pas. Je suis triste mais aussi excité de pouvoir retrouver quelques un de mes amis en Australie.

Julien-Diot_NZ-Mountain-bike-trip_ultralight-alone_worldtour-outdoorexperience

J’ai vraiment besoin de passer du temps avec eux après deux mois seul à voyager sur mon VTT, suivant les sentiers et routes en graviers. Pendant ces 60 jours j’en aurai vraiment pédaler 30jours en parcourant 2100km. J’ai pu parcourir une distance moyenne de 70km/jour grâce à ma façon bien pensée pour voyager: je n’avais qu’un sac de 35L. Vous pouvez dire ce que vous voulez, avec moins vous ferez toujours plus. J’ai pu faire de l’auto-stop de temps à autre ou bien même partir pour une randonnée en laissant mon VTT quelque part. Toutefois vous savez déjà cela, vous me suiviez sur Google+.

Ce que je souhaiterai vous apporter aujourd’hui concerne le processus que j’ai utilisé afin de trouver un endroit où je pouvais me reposer en restant avec un habitant local au hasard.

.

Comment faire pour dormir chez l’habitant?

En effet je possède une expérience solide lorsque l’on aborde ce sujet. J’ai commencé à chercher des habitants avec qui je pouvais rester pour une nuit lorsque j’étais à Katoomba dans les Blue Mountains il y a trois mois de cela. Depuis, je n’ai passé aucune nuit dans une auberge de jeunesse.

La principale raison d’agir ainsi n’est pas pour réaliser d’importantes économies mais de ne pas parler Français ou rester immergé dans la culture Européenne. Je n’ai pas traversé la moitié du monde pour me retrouver chez moi.

Un second très bon point vient du fait que les locaux connaissent leur pays mieux que n’importe qui d’autre et ils peuvent vous donner d’excellents conseils pour la suite de votre voyage. Ce point me permit de voyager sans aucun plan prévu à l’avance. Tous les soirs, la meilleure direction à suivre le lendemain était une part importante de nos conversations.

Toutefois vous devez trouver une excellente raison pour demander a un local de rester avec lui. Je ne voudrais pas accueillir quelqu’un d’indifférent sans aucun projet. SI vous êtes seulement à la recherche d’un endroit où dormir gratuitement, vous passerez à côté de la plus belle dimension du voyage: LE PARTAGE DE COEUR A COEUR. Vous devez apporter quelque chose de spécial, trouver une bonne raison pour agir ainsi et impliquer les locaux (c’est un privilège d’être impliqué dans quelque chose, notamment lorsqu’il n’y a pas grand chose à faire).

Locals-hosts_NZ_January-March-2014_worldtour-outdoorexperience

De cette façon, j’ai pu découvrir qui je suis et qu’est ce que je souhaite apporté à ce monde. La majorité de mes questions personnelles ont également trouvées une réponse. J’ai toujours rencontrer les personnes dont j’avais besoin à un moment donné. Energie positive? Certainement. Destin?Positive energy? Certainly. Destiny? Eh bien, c’est un grand mot mais pourquoi pas.

L’heure à laquelle vous passez à l’acte est une des choses les plus importantes pour trouver un personne qui acceptera de vous accueillir. J’ai essayé à différentes heures de la journée et les meilleures heures pour débuter sont entre 18 et 19h (sauf dans les petits villages. Commencez plus tôt car tout ferme assez rapidement). Avant c’est trop tôt et il n’y à personne, après cela commence à faire tard (dans la culture anglo saxonne c’est ainsi mais cela doit surement être différent avec la culture hispanique). C’est également le meilleur moyen d’obtenir votre dîner gratuitement, vous pouvez commencez à échanger plus rapidement et allez vous coucher plus tôt (croyez moi après 120 km et 6 ) 7h de VTT vous êtes fatigué). Néanmoins, j’ai toujours mis en avant que je pouvais aller m’acheter mon diner en ville avant d’obtenir une réponse.

Je me suis aussi retrouvé dans certaines situations un peu « tendues » sans endroit où dormir avant 21h30 voire 22h. C’est vraiment difficile d’avoir un contact visuel et de ne pas effrayer la personne avec qui vous entrez en contact.

Pour conclure, si vous voulez dormir chez un habitant au hasard seulement pour réaliser de’importantes économies, vous agissez de la mauvaise manière. Je le fais parce que j’ai compris lorsque je voyageais le long de la côte Est Australienne que le partage et rentrer profondemment dans la culture du pays où je voyage étaient une façon de voyager qui me correspondait et qui me remplirai de bonheur. J’ai également éveillé quelques parties de ma personnalité restées secrètes et j’ai obtenu d’escellente compétences interpersonnelles.

Bien évidemment ce mode de voyage n’est pas pour tout le monde, vous devez le sentir provenir de l’intérieur.

.

Résumé:

  1. dormir-chez-habitant_julien-diot_nouvelle-zelande_worldtour-outdoorexperienceVous devez le sentir de l’intérieur, cela fait partie de votre personnalité
  2. Ne suivez pas uniquement la raison, faite ce que vous dit votre coeur. Don’t follow your mind, but what tells you your heart
  3. Pourquoi cela fait parti de vous? Pourquoi agissez vous ainsi? Trouvez la réponse et vous trouverez un hôte!
  4. Qu’avez vous à partager pour rendre cette expérience unique pour les deux parties?
  5. Vous devez avoir un contact visuel avant d’aller taper à la porte.
  6. Le meilleur moment pour demander à être logé et entre 18 et 19h (culture anglosaxone et française)
  7. Plus vous pratiquerez, plus vous vous sentirez à l’aise.
  8. Le monde vous appartient, vous avez 5000000000 portes à frapper!

.

Mes parcours GPS

.

Je vous invites à télécharger mes parcours GPS pour les visionner sur Google Earth tout en activant/ désactivant certaines informations.

.

Les Alpes Néo-Zélandaises:

The Rees and Dart Track

Banks Peninsula

Craigieburn Forest Park

picto_photo_brown

.

Vidéo

.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *